Tempête dans la nuit de jeudi à vendredi (5 février 2014)

Tempête dans la nuit de jeudi à vendredi

11:37 Frédéric Decker

Après ce coup de vent entre mardi soir et ce mercredi, il faut d'ores et déjà se préparer à un nouveau coup de tabac pour la nuit de jeudi à vendredi, assez violent, durable (jusqu'à vendredi en début d'après-midi) et surtout plus étendu que celui d'aujourd'hui, selon Frédéric Decker de MeteoNews.

Une nouvelle dépression tempétueuse va se rapprocher de nos côtes dès jeudi après-midi. Les vents vont alors se renforcer sur toute la façade ouest. Mais c'est surtout en soirée et dans la nuit de jeudi à vendredi que les rafales vont nettement s'accélérer sur un très large quart nord-ouest, comprenant le Bassin Parisien, le Centre, le Nord-Pas-de-Calais, la Picardie , la Champagne-Ardenne, ainsi que le Lyonnais et le Val de Saône.

Les rafales les plus fortes pourront alors atteindre 80 à 100 km/h dans les terres, localement un peu plus. Près des côtes, les bourrasques culmineront souvent entre 110 et 130 km/h, voire 150 km/h (comme hier soir) sur les caps les plus exposés (Ouessant, Camaret, La Hague, Pointe du Raz...).

carte des risques météorologiques

Fort heureusement, les marées sont en très nette diminution. Les conséquences ne s'annoncent donc pas trop graves sur le littoral. La houle sera moins importante que ces dernières 24 heures (elle atteignait parfois plus de 10 ), culminant vers 5 à 8 mètres au large, hauteur déjà très conséquente. Sur la côte, elle atteindra encore 2 à 4 mètres, voire 5 mètres sur le Finistère. La prudence sera bien évidemment de rigueur et les sorties en mer fortement déconseillées.

L'accalmie s'annonce bien courte puisqu'un nouveau coup de vent, assez sévère, est attendu dans la nuit de vendredi à samedi. Une énième dégradation venteuse, potentiellement intense, débutera lundi. Toute la semaine prochaine risque de voir défiler de nombreux coups de vent. Les pluies répétitives et parfois abondantes feront par ailleurs craindre des nouvelles crues.

Souhaitez-vous recevoir des informations similaires par e-mail? Inscrivez-vous à notre bulletin électronique !